Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Institut de formation doctorale
Collège doctoral Sorbonne Universités

Témoignage de Mickaël Machicoane, chargé de mission enseignement

En décembre 2010 Mickaël Machicoane était en deuxième année de doctorat, à l’école doctorale Complexité du vivant. Il a effectué son projet doctoral à l’Institut Pasteur sur la division des cellules de mammifères.

Chargé de mission doctorale enseignement en biologie, il revenait pour nous sur son recrutement et son expérience en enseignement.

Comment s’est déroulé votre recrutement ?

Dès la fin de mon master, j’avais fait part à mon directeur de thèse de ma volonté d’encadrer des travaux dirigés. Avant même les résultats du concours, la secrétaire de l’école doctorale, nous a transmis un lien vers le site du CCMD, en nous invitant à postuler rapidement. J’ai donc envoyé les différentes pièces du dossier. La réponse est arrivée fin août début septembre. 

Quelle était votre motivation en postulant à une mission doctorale d’enseignement ?

J’étais convaincu que la mission d’enseignement constituait une expérience importante dans ma formation. Que l’on devienne maître de conférences, chargé de recherche au CNRS ou bien chef de projet chez L’Oréal, on a tous besoin à un moment ou à un autre de transmettre ses connaissances et on se trouve face à la nécessité d’être pédagogue.

Avez-vous déjà commencé à enseigner et comment cela se passe-t-il ?

J’ai en effet commencé à enseigner : 64 heures l’année passée et la moitié, à l’heure actuelle, pour cette année. La manière dont cela se passe dépend beaucoup de l’équipe pédagogique. J’ai eu énormément de chance : les unités d’enseignement, (UE) auxquelles j’ai été affecté sont encadrées par un professeur aussi compétent que pédagogue. Des réunions sont organisées. Les moniteurs sont encadrés par un maître de conférence « référent ». Et à la fin de l’UE, un bilan est dressé par l’équipe pédagogique et les idées pour améliorer l’UE sont proposées. C’est à mon sens un modèle en la matière. Ce n’est malheureusement pas ainsi que cela se passe toujours. J’ai un ami chargé de mission qui doit rédiger à lui seul tous les TD et leur correction, sans le moindre encadrement.

Personnellement, que vous apporte ce volet enseignement ?

Cela m’apporte une sorte d’équilibre dans ma vie de doctorant. Même si cela peut s’apparenter à un cliché, cette expérience nous permet de sortir la tête de l’eau  et du labo ; et parfois, cela fait du bien. Même si cela constitue un challenge, quelque chose de plus à faire rentrer dans l’emploi du temps déjà bien rempli. Je suis toujours sorti de mes TD fatigué, mais satisfait. On a l’impression de se rendre (un peu) utile quelque part.

Quelles aides, les formations en pédagogie vous apportent-t-elles ?

Plus qu’une véritable découverte de l’enseignement, la formation obligatoire en pédagogie m’a permis de désacraliser un peu le métier et donc d’aller aux premiers cours plus sereinement. Je ne pense pas que ces cours puissent nous changer du jour au lendemain ; la pédagogie s’apprend essentiellement sur le terrain. En revanche, mettre les moniteurs en binôme (un moniteur expérimenté avec un nouveau) ou les parrainer avec un maître de conférences est une excellente idée. J’ai par ailleurs suivi une autre formation « enseigner par le théâtre ». Les enseignants  sont de grande qualité et le travail réalisé au sein du groupe a beaucoup plu à chacun d’entre nous.  

Quels conseils pourriez-vous donner aux candidats postulant pour une mission ?

La mission d’enseignement est une expérience qui vaut la peine d’être vécue et nous transforme véritablement. Cependant, elle nécessite une motivation authentique et un zeste d’abnégation. A chacun de voir si le jeu en vaut la chandelle !

 

 

Interview réalisée par Claudine Prieur - décembre 2010

29/10/15

Traductions :

    Témoignage de Mickaël Machicoane, chargé de mission enseignement

    En décembre 2010, Mickaël Machicoane était en deuxième année de doctorat, à l’école doctorale Complexité du vivant. Il a effectué son projet doctoral à l’Institut Pasteur sur la division des cellules de mammifères. Chargé de mission doctorale enseignement en biologie, il revenait pour nous sur son recrutement et son expérience en enseignement.

    » Lire la suite

    Contact

    Institut de formation doctorale (IFD)

     

    Campus des Cordeliers

    15 rue de l'École de médecine 

    75006 Paris

    Escalier C - 1erétage

     

    ifd @ upmc.fr