Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Institut de formation doctorale
Collège doctoral Sorbonne Universités

Témoignages d'encadrants

Depuis six ans, l'UPMC propose la formation "De l'encadrement d'un projet doctoral au devenir professionnel du docteur". Dans son projet 2009-2012, elle envisage de proposer cette formation à tous les nouveaux titulaires de l'HDR (habilitation à diriger des recherches). Nous avons interviewé quatre encadrants qui ont participé au cycle entier, soit cinq jours de formation étalée sur huit mois : François Baudin, directeur de l'ED Géosciences, Nicolas Chignard, coencadrant depuis septembre 2008, Laura Fouassier, chargée de recherche à l'INSERM depuis quatre ans et nouvellement HDR et Frédérique Peronnet, chargée de recherche au CNRS depuis 19 ans et HDR depuis 1996.

 

Quelles étaient vos attentes lors de votre inscription à la formation ?

FB : Ma première attente était d'acquérir de nouveaux outils d'encadrement. En tant qu'encadrant, j'ai appris mon rôle en pratiquant avec l'aide de collègues confirmés. Revenir sur cette expérience me semblait intéressant.

FP : Je comptais sur le séminaire pour cerner les compétences qu'un docteur doit avoir acquises à la fin de son doctorat et pour apprendre comment le doctorant pouvait compléter sa formation au dehors du laboratoire.

LF : Mon souhait était d'acquérir des bases de management pour encadrer et mener efficacement mes différents projets scientifiques. J'avais aussi à coeur d'actualiser mes connaissances sur la formation doctorale et le projet professionnel des doctorants.

NC : Mon but était de trouver des outils de management permettant d'améliorer ou de créer des conditions nécessaires à la bonne avancée du projet doctoral que je coencadre.

 

Ce séminaire va-t-il modifier votre pratique de l'encadrement ?

FP : Absolument. En matière d'encadrement, je bricolais sans méthode particulière, en me fiant seulement à mon bon sens. Si j'appliquais certaines techniques, c'était sans le savoir. La formalisation permet de clarifier la pratique et de la rendre plus efficace car des objectifs précis sont définis. J'ai découvert de nouveaux outils , comme par exemple le Livret des progressions (C), un outil indispensable. Par ailleurs, dorénavant, je conseillerai fortement aux doctorants de suivre les formations non scientifiques proposées par l'IFD et de se documenter sur les carrières professionnelles qui leur sont ouvertes hors recherche publique.

FB : Maintenant, j'incite les encadrants à y envoyer leurs doctorants pour rechercher des informations sur les entreprises et les métiers. La formation m'a également fourni de nouveaux outils de management comme le diagramme de Gantt. Je l'expérimente avec mon doctorant mais il est utile à maîtriser même en dehors de l'encadrement d'un doctorat, pour d'autres projets en recherche type ANR par exemple...

LF : Cette formation m'a permis de me rendre compte qu'encadrer est une responsabilité de haut niveau, qu'il ne faut en aucun cas prendre à la légère. J'ai aussi apprécié le fait de partager les expériences avec les autres participants, certains étant très expérimentés.

 

Pour inciter des collègues à suivre cette formation, quels seraient vos arguments ?

LF : Cette formation apporte indiscutablement une base professionnalisante de l'encadrement à laquelle nous n'avons pas été formés auparavant. Elle permet une prise de conscience des facultés de l'encadrant, une remise en question de soi sur "ce qui est bon ou pas à faire" car nous avons la responsabilité de la formation d'une personne. Cette formation est très "stimulante" sur le plan à la fois personnel et professionnel.

NC : Cette formation en professionnalisant l'approche de l'encadrement permet de se positionner plus clairement dans son rôle d'encadrant et de clarifier la gestion du projet de recherche. Les outils ont des vertus apaisantes et anxiolytiques.

Propos recueillis par Claudine Prieur - avril 2009

30/07/15

Traductions :

    Le Plan individuel de formation (PIF)

    Un docteur n’est jamais recruté sur sa seule expertise scientifique. C’est pourquoi l’IFD propose une offre de formation permettant aux doctorants de développer, approfondir, diversifier leurs connaissances et compétences, et ceci bien au-delà de leur domaine scientifique.Dès leur prise de fonction...

    » Lire la suite

    Chiffres-clés DFC

    Chaque année :

    • 220 jours de formation
    • 740 doctorants formés
    • 90 encadrants formés
    • 3.6 jours de formation en moyenne par doctorant

    Contact

    Département formation & carrières de l'IFD

    Campus des Cordeliers

    15 rue de l'école de médecine 75006 Paris

    Escalier G, 1er et 2e étage

     

    Accueil : 01 44 27 81 96

    Centre de documentation :

    01 44 27 81 98, email (isabelle.grova @ upmc.fr)

    Formations :

    01 44 27 82 16 email (med-formations @ listes.upmc.fr)

    Missions doctorales :

    01 44 27 82 16, email (delphine.minotti @ upmc.fr)